Textes

Et si, vous...

Preniez simplement quelques secondes pour observer la position de votre corps :

 

Comment vous êtes assis...

 

Peut-être, modifiez votre posture pour la rendre encore un peu plus confortable...

A votre rythme...

 

Écoutez votre respiration, contemplez-la simplement ...

 

Votre respiration est-elle lente ou rapide ? Haute ou basse ?

 

Quelle est son amplitude ? Là, ici et maintenant...

 

Peut-être avez vous de nouveau besoin de modifier votre position, de la réajuster...

Prenez le temps nécessaire...

 

Portez votre attention au niveau de votre inspiration,

 

Retenez maintenant un peu votre respiration,

 

Puis, lorsque c'est bon pour vous, soufflez longuement,

 

Cela plusieurs fois de suite...

Un roi, Attar de Nishapur, qui était aussi un astrologue, lut dans les étoiles qu'un certain jour à une certaine heure, un malheur allait s'abattre sur lui et qu'il en mourrait. Le roi fit construire une demeure aux murs épais et solides ; il plaça toute son armée autour de la maison pour monter la garde et en interdire l'accès. Puis, il s'y réfugia.

 

Au bout de quelque temps, il réalisa qu'il voyait la lumière du jour et que cela signifiait qu'il y avait une ouverture par laquelle on pouvait entrer. Aussitôt, il la fit murer. Ainsi le roi devient son propre prisonnier...

et de cela il en mourut !

 
 

Une vieille dame chinoise possédait deux grands pots, chacun suspendu au bout d'une perche qu'elle transportait, appuyée derrière son cou.

Un des pots était fêlé, alors que l'autre pot était en parfait état et rapportait toujours sa pleine ration d'eau. À la fin de la longue marche du ruisseau vers la maison, le pot fêlé lui n'était plus qu'à moitié rempli d’eau.

Tout ceci se déroula quotidiennement pendant deux années complètes, alors que la vieille dame ne rapportait chez elle qu'un pot et demi d'eau.

Bien sûr, le pot intact était très fier de ses accomplissements. Mais le pauvre pot fêlé lui avait honte de ses propres imperfections, et se sentait triste, car il ne pouvait faire que la moitié du travail pour lequel il avait été créé.

Après deux années de ce qu'il percevait comme un échec, il
s'adressa un jour à la vieille dame, alors qu'ils étaient près du ruisseau. « J'ai honte de moi-même, parce que la fêlure sur mon côté laisse l'eau s'échapper tout le long du chemin lors du retour vers la maison. »

La vieille dame sourit : « As-tu remarqué qu'il y a des fleurs sur ton côté du chemin, et qu'il n'y en a pas de l'autre côté ?

J'ai toujours su à propos de ta fêlure, donc j'ai semé des graines de fleurs de ton côté du chemin, et chaque jour, lors du retour à la maison, tu les arrosais.


Pendant deux ans, j'ai pu ainsi cueillir de superbes fleurs pour décorer la table. Sans toi, étant simplement tel que tu es, il n'aurait pu y avoir cette beauté pour agrémenter la nature et la maison. »

 
 

Un vieux Cherokee voulait faire l’enseignement de son petit-fils en lui parlant de ce qu’est la vie.


«Il y a un combat qui se déroule en moi», dit-il au garçon.
C’est un combat terrible qui se produit entre deux loups. L’un est mauvais, il n’est que colère, envie, tristesse, regret, avidité, arrogance, auto apitoiement, culpabilité, ressentiment, sentiment d’infériorité, mensonges, faux orgueil, sentiment de supériorité et ego.

Et puis il y a l’autre loup: il est bon, et n’est que joie, paix, amour, espoir, sérénité, humilité, bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi.

Ce combat terrible se passe aussi en toi, et à l’intérieur de chacun. »

Le petit-fils réfléchit pendant une minute, puis demanda à son grand-père,
« Mais grand-père, lequel des deux loups va gagner? »

Le vieux Cherokee lui répondit simplement:
« Celui que tu nourris».

 

Vincent Rambert

Sophrologie - PNL - Hypnose

Aytré - Aigrefeuille d'Aunis

© Juillet 2016 par Vincent Rambert.